Les résultats sportifs

Les Chablaisiens vainqueurs en Haute-Mer

Le Raid en Haute-Mer qui consiste à rallier l’île anglaise de Jersey au port français de Carteret est devenu mythique et sa 35ème édition n'a pas dérogé à la règle. Cette traversée d'une trentaine de kilomètres en pleine mer part du port de Gorey, pour après avoir contourné la balise de l'Ecrevière rejoindre le chenal de Carteret en déjouant les pièges de ce goulet capricieux.

Les "jaune&bleu" avaient formé deux équipages : un double garçon formé d'Arnaud Pornin et Rodolphe Pfaifer sur une Filippi et un quatre féminin avec Fanny Mossière Marie Guingouain Marilyne Gentin/Pornin Elsa Pfaifer/Dubouloz barré par Claude Dubouloz sur la Safran33 Prenium. Le vendredi matin est consacré au chargement des bateaux sur une barge qui les transporte sur l’île, les équipages embarquant eux sur le bateau suiveur qui assurera leur sécurité durant la traversée. Après le briefing c'est le traditionnel "fish&chips" et la nuit à l'Auberge de Jeunesse pour être au départ aux deux tiers de la marée montante. Le premier départ est celui des "Doris" canot traditionnel à trois, une demi-heure plus tard s'élancent les filles au milieu de 27 équipages féminins ou mixtes ; les garçons en quatre et double démarrant 20mn après.

Dès les premiers coups de pelle c'est l'éventail, chacun partant sur un cap savamment étudié et qu'il pense être le meilleur. Pour des "Léman" pas de Saint-Prex ou de Lausanne à mirer seul le compas et l'estimation de la dérive pour apercevoir après 50mn cette balise à virer sur bâbord. Ce cap franchi, la côte française se dessine enfin et les mires deviennent peu à peu distinctes, c'est rassurant, le bateau suiveur fait savoir qu'il est satisfait de nos choix et encourage l'équipage. Du courage il en faut car il reste plus de 16 kms à couvrir et l'effort est ressenti ; c'est la pitre difficile à ramer avec un courant Nord de plus en plus présent, une vague de travers et un vent qui n'aide pas à ternir l'assiette.

A cœurs vaillants rien d'impossible! pour les filles seul un quatre mixte s'est détaché, il y a deux embarcations plus au sud sur tribord, peut-être des filles, la fin de parcours tiendra de la régate avec un marquage stratégique. Les garçons naviguent au GPS de façon remarquable, partis en boulet de canon un écart est très rapidement fait avec les autres double, seul des quatre masculins les précèdent au virement.

L'entrée dans le chenal de Carteret donne des ailes, sous les applaudissements de la foule amassée sur le "quai à Kiki" et l'oriflamme chablaisien flotte vaillamment au passage de la ligne. A l'annonce des résultats les deux bateaux thononais montent respectivement sur la première marche et remportent dans leur catégorie respective la 35ème édition de la Jersey Carteret. Les filles en 2:17:53 laissant le second en 2:29:41 ; pour mémoire Fanny et Marie avaient déjà remporté l'épreuve 2016 en double. Les garçons en 2:08:10 laissant le second en 2:20:40. Ils signent le 3ème temps scratch devancés par 2 quatre masculins. Il restera à revenir pour cette fois s'attaquer aux records !

 837facbe-a998-49fd-b17f-e30c2b0edc9a

Qui est en ligne ?

We have 91 guests and no members online

Accès restreint

Espace réservé aux rédacteurs du CAT